Guide des recherches généalogiques dans le Monde

Afrique

Afrique du Sud

Algérie

Maroc

Tunisie

Amérique

Argentine

Bolivie

Brésil

Canada

Chili

Costa Rica

Équateur

Mexique

République Dominicaine

Uruguay

Usa

Venezuela

Asie

Azerbaïdjan

Arménie

Chine

Japon

Europe

Allemagne

Autriche

Belgique

Danemark

Espagne

Finlande

France

Grèce

Grande-Bretagne

Hongrie

Italie

Irlande

Luxembourg

Pays Bas

Pologne

Portugal

Roumanie

Russie

Slovaquie

Suède

Suisse

Turquie

Ukraine

Océanie

Australie

Liens

Webgenealogie

Librairie de la Voûte

Sajef

Rdv-généalogie

 
 

Guide de recherche généalogique en Suisse

 

Avant d'effectuer une recherche historique en Suisse, il importe de s'arrêter quelques instants sur l'histoire administrative et géopolitique de ce pays. La Suisse est une confédération d'états. Les libertés communales ou cantonales existaient avant le pouvoir central, qui lui, est de création relativement récente. « La République helvétique une et indivisible » (1798-1803) fut un échec relatif et les Helvètes revinrent bien vite à l'état confédéral. Il fallut attendre la constitution de 1848 pour parler, dans ce pays, d'un pouvoir central. Compte tenu de ces fluctuations et de l'aspiration des Suisses dans le domaine qui nous concerne - les archives -, nous n'avons pas affaire à un système centralisé tel que nous le connaissons en France, mais à un système décentralisé.  

La Suisse est un pays relativement peu peuplé, elle a donc engendré moins d'archives que les grandes nations qui l'entourent.

 

Il n'est pas rare de voir un habitant outre-Doubs, même des plus modestes, vous exhiber l'Arbre Généalogique de sa famille en remontant aux alentours de 1300, c'est-à-dire jusqu'à l'époque la plus lointaine dont on détient les premiers parchemins. En Suisse, la réalisation d'un Arbre Généalogique n'a jamais été l'apanage de la Noblesse ou des Grands hommes. Elle est le fait de tout le monde. Nombre de familles peuvent étaler le travail minutieux réalisé par un des leurs. D'autres hantent aujourd'hui les archives d'Etat des divers Etats de la Confédération Helvétique à la recherche de leur passé. Des fondations de familles, telles celles des Vuille ou des Sandoz, dans la République de Neuchâtel, se sont constituées pour perpétuer l'unité familiale, permettre la mise à jour continuelle de l'Arbre Généalogique familial, aider les plus démunis de la Famille, décider un jour des rencontres de tous les membres.

 

Les recherches généalogiques sont en Suisse, on peut l'affirmer sans ambage, plus faciles qu'en France. Le pays a énormément subi l'influence de l'Allemagne voisine, ce qui a permis l'élaboration au cours des siècles d'une législation générale qui sert si l'on peut dire aujourd'hui, les intérêts des généalogistes.

Généralités

Différentes sources sont disponibles pour le généalogiste. Vous en trouverez un descriptif complet indiquant en particulier les dates auxquelles elles se réfèrent sur http://www.unige.ch/biblio/ses/jla/gen/sou003-f.html#TOPSources
L'accès a toutes ces sources ne se fait pas de la même façon. On peut en effet distinguer les sources d'état-civil, les sources d'archives et les sources bibliographiques. Elles ne se consultent pas toutes de la même façon (droit d'accès, délai de communication, lieu de conservation ...)

Il convient également de connaître ses droits et devoirs vis à vis de la loi suisse. Nous vous recommandons à ce sujet :

 

État-civil

Pour l'état civil (1876 - à nos jours) vous n'effectuez pas les recherches vous même mais un officier d'état civil suisse le fait pour vous. Ce service est payant. Il faut savoir que :

  • vous devez prouver votre descendance avant de pouvoir chercher
  • il vous faut pour cela une autorisation cantonale (s'obtient de l'autorité cantonale de Surveillance contre un émolument, elle est valable une année et peut être renouvelée. Liste des autorités cantonales de surveillance sur http://www.swissgenealogie.ch/kantbw-m.htm)
  • il vous faudra peut-être en plus une dérogation si l'acte est dans la période couverte par les lois sur la protection de la vie privée (entre 80 et 120 ans suivant les cantons) toujours provenant des mêmes archives cantonales
  • les offices de l'état-civil tiennent les registres des familles depuis 1876, mais parfois des familles y sont inscrites depuis 1850 environ, et ils possèdent quelquefois des registres N M D plus anciens.
  • pour trouver l'office d'état-civil relatif à une commune il faut consulter http://www.statistik.admin.ch/stat_ch/ber00/ec/download/liste2003.xls (tableau excel).
  • si vous avez la date exacte de l'acte recherché, le prix est fixé par acte. Ce prix est le même dans tous les cantons : détail des prix ici : http://www.dire.vd.ch/spop/etat-civil/couts.html
  • si vous n'avez pas la date exacte, on paye à l'heure de recherche de l'officier d'état-civil et le prix est variable suivant les cantons. S'attendre à un prix entre entre 30 et 80 Francs suisses ! (Vaud CHF 80.- / h, Berne CHF 31.20 / h)
  • au lieu de demander un acte isolé (naissance ou mariage), il plus économique de demander un acte de famille "Familienschein" ce qui correspond à un résumé pour un couple et tous ses enfants.
Pour faire une demande soit en français, en allemand ou en italien : le canevas se trouve sur http://www.unige.ch/biblio/ses/jla/gen/ren00.html

 

Archives Cantonales et autres services d'archives

Pour les actes religieux (BMS) période ~1550-1876 vous effectuez vos recherches vous même à l'aide de microfilms aux archives cantonales (mais il n'y a pas beaucoup de places). L'accès aux archives cantonales est gratuit.

Pour les actes de la période ancienne (1300-1550) registres d'allégeances et autres il faut une autorisation spéciale à obtenir du conservateur des archives cantonales pour pouvoir manipuler ces vieux documents...

Il existe également des sites d'archives spécialisées :

Les archives religieuses, cantonales et de bourgeoisie, liste et bibliographies : http://perso.wanadoo.fr/winterhalter/themesuisse.htm
Le site pour connaître le répertoire sommaire des fonds manuscrits conservés dans les bibliothèques et archives de Suisse : http://www.snl.ch/repertoi/alsrep.htm
Pour vous y rendre : les adresses et horaires d'ouverture des différentes archives : http://www.staluzern.ch/vsa/archive/archive.html

 

A part le recensement Napolénien du début du 19e, les recensements en Suisse ont commencé en 1855, celui de 1855 est disponible en microfilm chez les mormons. Il existe pour les périodes plus anciennes des registres d'allégeance. Pour le canton de Berne, une republication de ces registres a été effectuée par l'éditeur américain Picton Press sous le titre "Men of Bern" cf. http://www.eye.ch/swissgen/menobern.htm

Les Mormons

Pour tous ceux qui ne peuvent se déplacer dans les archives suisses, il faut signaler l'immense travail des mormons (LDS) qui ont microfilmé un grand nombre de documents d'archives (BMS entre autres), d'état-civil ou bibliographiques...
Pour savoir si des documents ont été filmés passer par la page des résumés de Swissgen http://www.eye.ch/swissgen/kibu/index.html#FRENCH. Vous pourrez ainsi chercher par canton puis commune et trouver le regroupement paroissial éventuel. Lorsqu'aucun résumé n'est disponible, il reste possible de passer par la page d'accueil d'accueil http://www.eye.ch/swissgen/ldsloc-m.htm. Choisissez votre canton puis votre commune.

Il faut savoir que certains microfilms (comme ceux de l'ancien évêché de Bâle) sont soumis à des restrictions de divulgation. Pour obtenir l'autorisation de les visionner, il faut écrire au service compétant en Suisse en mentionnant les numéros FHL des microfilms demandés. Une fois l'autorisation obtenue (elle est gratuite) le responsable du centre FHC la joindra à sa demande pour faire venir les films.

  • Pour le Jura, on écrira à République et Canton du Jura, Office du Patrimoine Historique, Hotel des Halles, case postale 64, CH-2900 Porrentruy 2
  • Pour l'ancien évéché de Bâle, on écrira Archives de l'ancien Evêché de Bâle, 10 rue des Annonciades, CH-2900 Porrentruy

Il y a des centres généalogiques mormon (FHC) partout dans le monde. Pour la liste des centres francophones en Europe : http://www.jocorama.net/sdj/centres.htm#centres. Pour les centres FHC ailleurs dans le monde : http://www.familysearch.org/Eng/Library/FHC/frameset_fhc.asp. L'accès chez les mormons se paye à la bobine (en France ou en Belgique 6,10 euros/bobine pour 2 mois, en Suisse CHF 16.- par bobine pour 4 mois).

Les mormons ont également un site internet international http://www.familysearch.org/. Un mode d'emploi non exaustif en français se trouve sur http://guillaume.roelly.org/entraide/lds.htm. Les mormons ont également un site en allemand sur leur présence en Suisse http://www.hlt.ch/.

Documents bibliographiques

L'accès aux documents bibliographiques se fait dans les usuels des archives cantonales ou dans les bibliothèques cantonales. ou encore pour certains documents dans des centres d'archives françaises comme le CDHF en Alsace.
Une large liste de documents bibliographiques se trouve sur http://www.unige.ch/biblio/ses/jla/gen/bib003.html. Voici une liste très résumée :

  • Le Répertoire des noms de famille suisses, Schulthess Polygraphischer Verlag, Zürich, 3. Aufl. 1989, 3 vol., xvii, 2084 p. ; 24 cm. [FHL microfiche 6053507.]
  • Les archives de villes communes et bourgeoisies http://www.staluzern.ch/vsa/archive/kommunal.html
  • Diverses sources de bourgeoisie http://www.eye.ch/swissgen/sursou-f.htm
  • Le dictionnaire historique et biographique de la Suisse, en allemand, français et italien. Attention l'édition mise en ligne sur http://www.snl.ch/dhs/externe/protect/francais.html diffère sensiblement de l'édition imprimée (7 volumes + Supplément, Neuchâtel, 1921-1934) [FHL microfiche: 6000814 (71 microfiches)] ou [FHL microfilms: 1181541 à 1181543] puisque les informations généalogiques de l'édition imprimée ne sont pas reportées.
  • Le Schweizerisches Geschlechterbuch : livre de descendance des grandes familles suisses de 1223 à nos jours, en allemand. [FHL microfilms: 1573100 à 1573103]
  • Le "Rätisches Namenbuch" sorte d'index des archives des Grisons par famille puis par individu (archives anciennes hors BMS) cf. http://www.eye.ch/swissgen/rnb/index.html
  • Les "Abschiedsbücher" sortes de recueils d'émigrants réalisés soit à l'époque (comme un registre de passeport) soit a posteriori par dépouillement de sources diverses (dont les registres d'allégeance). On en trouve une liste en construction sur http://www.swissgenealogie.ch/emigra-m.htm
  • Des documents bibliographiques généraux dont la liste est sur http://www-rektorat.unizh.ch/matrikel/info/quellen.html. La même page donne également les références des livres regroupant les noms et lieux d'exercice pour les pasteurs protestants des cantons d'Argovie, Appenzell, Glaris, Grisons, St Gall, Thurgovie et Zurich.

Pour des recherches plus anciennes, on trouvera On trouvera un répertoire des fonds manuscrits sur http://ageco.snl.ch/librodb/?language=fr.

 

Généalogistes professionnels

 

Associations généalogiques

Société Suisse d'Études Généalogiques
Schweizerische Gesellschaft für Familienforschung

s/c M. Heinz OCHSNER, Président
Grabenweg, 1.
CH - 4414 FÜLLINSDORF
h.ochsner@dplanet.ch

Société Suisse d'Héraldique
s/c DR. Mme Sabine Sille Moienfisch
Les Roches
CH - 1859 CHABREY
gaetan.cassina@histart.unil.ch

Ouvrages Utiles

Guide de recherche généalogique en Suisse Pour le commander en ligne cliquer ici

 

Liens extérieurs

 

Merci à Guillaume Rœlly pour les infos sur les recherches en Suisse


 
© Copyright 2000-2008, geneaPortail.com - GénéaPortail. Tous droits réservés.