Guide des recherches généalogiques dans le Monde

Afrique

Afrique du Sud

Algérie

Maroc

Tunisie

Amérique

Argentine

Bolivie

Brésil

Canada

Chili

Costa Rica

Équateur

Mexique

République Dominicaine

Uruguay

Usa

Venezuela

Asie

Azerbaïdjan

Arménie

Chine

Japon

Europe

Allemagne

Autriche

Belgique

Danemark

Espagne

Finlande

France

Grèce

Grande-Bretagne

Hongrie

Italie

Irlande

Luxembourg

Pays Bas

Pologne

Portugal

Roumanie

Russie

Slovaquie

Suède

Suisse

Turquie

Ukraine

Océanie

Australie

Liens

Webgenealogie

Librairie de la Voûte

Sajef

Rdv-généalogie

Egv-Editions

 
 

Guide de recherche généalogique en Afrique du Sud

 

CARTE D'IDENTITE

Capitales: 
Le Cap (politique) 
Pretoria (administrative)
Population:
43,4 millions (2003)
Langues officielles fédérales:
anglais et afrikaans (national)
Langues officielles provinciales:
ndébélé, sotho (du Nord), sesotho (sotho du Sud), swazi, tsonga, tswana, venda, xhosa et zoulou
Groupe majoritaire:
aucun
Groupes minoritaires:
 zoulou (22,9 %), xhosa (16,5 %), sotho du Nord (9,4 %), sotho du Sud (7,7 %), afrikaans (6,7 %), tswana (6,5 %), tsonga (4,4 %), portugais (3,4 %), anglais (3,4 %), swati (2,5 %), tamoul (2,3 %), venda (2,2 %), ndébélé (1,4 %), etc.
Langues coloniales:
anglais et afrikaans
Système politique:
république fédéralisée

 

La République d'Afrique du Sud, faisant partie des pays dits «neufs» ou «nouveaux» tels les Etats-Unis d'Amérique, le Canada ou l'Australie pour ne citer que ces derniers, présente cette caractéristique bien particulière : celle d'être un pays de colonisation ou d'immigration.

Tout d'abord, c'est à cela que l'Afrique du Sud tient sa «spécificité généalogique». On observe là une mosaïque de peuples voire d'ethnies, sorties des cinq continents, et rares sort aujourd'hui les familles qui ne trouvent par leurs racines sur deux ou plus de ces rivages lointains. Ceci implique, nécessairement, une recherche m unidirectionnelle et multilingue et, en remontant le temps, obligatoirement, un ou plusieurs changements de culture, de pays ou de conti­nent de recherche. On comprend, ici, toute l'importance des dépôts «de transit» que sont les archives maritimes. Si l'on voulait schématiser la formation des dépôts d'archives sud-africaines, il suffirait simplement, de dessiner un entonnoir dont la partie la plus rétrécie représenterait le premier dépôt conservé en la Ville du Cap de Bonne-Espérance, au XVII9 siècle, s'évasant ainsi au gré des progressions territoriales des femmes, des hommes et du temps : esclaves importés d'Angola, Hollandais de la Compagnie des Indes Orientales, volontaires du régiments suisse de Meuron, pionniers afrikanders du Natal, soldats de Chaka, des «Kommandos» ou de l'empire Britannique, mineurs du Transvaal venus de Chine, de Madagascar, de Newcastle ou de Belfast, cuisiniers ou coiffeurs de Bordeaux ou des îles Maurice ou de France...

Cependant, on le verra, la richesse des fonds n'est pas limitée au plus ancien dépôt et plusieurs systèmes de commu­nication nationaux ont été mis en place : un inventaire central informatisé, des microfilms, des multitudes d'index, de nombreuses publications sur tous les sujets, permettent à celles et à ceux qui ne peuvent aisément se déplacer d'en­treprendre une bonne partie des recherches envisagées. Les bibliothèques, fonctionnant à la «britannique», sont aussi le lieu de rendez-vous de nos nombreux cousins généalogistes.

Par ailleurs, l'absence de guerres mondiales ou de catastrophes naturelles a permis l'excellente conservation de l'en­semble des documents d'archives. Comparée aux dépôts européens, la «rareté» des documents a généré de la part des archivistes une attention toute minutieuse envers ces vénérables témoins et témoignages du passé. Enfin, plusieurs sociétés et non des moindres ont pour objet l'étude de l'histoire et/ou de la généalogie de tous les Sud-Africains, dont la plus connue est la Genealogical Society of South Africa. la Huguenot Society traite également de la généalogie des descendants de Français ayant atteint Le Cap au XVIIe siècle ou après. La recherche généalogique en République d'Afrique du Sud demeure donc un exercice complexe mais n'est-ce pas alors là aussi que l'amateur, historien des familles découvre le meilleur de cette aventure dans le passé.

 

 

 

Généalogistes professionnels

 

Associations généalogiques

 

Ouvrages Utiles

 

Liens extérieurs

 


 
© Copyright 2000-2008, geneaPortail.com - GénéaPortail. Tous droits réservés.